Mon rêve américain – Introduction

A qui n’est-il pas arrivé, tôt ou tard dans la vie, d’ouvrir une porte qui était restée jusqu’alors bien fermée et de voir sa vie complètement chamboulée ?

Que vous l’ayez ouverte par curiosité ou par hasard, de toute façon rien ne sera plus comme avant.

A moins de réussir à faire semblant de ne pas avoir vu et savoir se contenter.

« Il vaut mieux ne pas savoir, penser le moins possible, ne pas fournir au spleen le moindre détail concret ».

Moi, cette porte je l’ai ouverte en 1988, le jour que, pour la première fois, j’ai mis mon pied sur le seuil des Etats Unis.

Depuis trop bien longtemps, cependant, je vis entre France et Italie : tout ce qu’il y a au monde de plus loin du rêve américain.

Récemment, un de mes plus chers amis a eu l’énorme coup de chance de gagner la loterie de la Green Card pour lui et sa famille et il réfléchit à acheter un business là-bas et quitter l’Europe une fois pour toutes.

Lui, il aurait besoin de quelqu’un qui l’aide à démarrer, alors que moi j’ai besoin de quatorze jours, quatre mille cinq cents kilomètres, onze destinations et cinquante heures de voiture avec ma femme et nos deux filles pour leur faire ouvrir cette putain de porte et faire tous ensemble un gros pas vers le bonheur.