La Finance expliquée à ma belle-mère. Chapitre VI – Les charges d’entreprise

Dans cette section, nous nous familiariserons avec 7 catégories de coûts:

  1. Coûts Variables
  2. Coûts Fixes
  3. Levier Opérationnel
  4. Point Mort
  5. Coûts stockés
  6. Coûts immobilisés
  7. Coûts monétaires et non monétaires

1. Coûts Variables

Les coûts variables sont les coûts qui varient avec le niveau de production:

Exemple du Chapitre IV

Les principaux coûts variables sont (liste non exhaustive):

  • Matières Premières
  • Achat/ Revente
  • Transports
  • Energies
  • MOD
  • Sous-traitance
  • Location équipements de production

2. Coûts Fixes

Le coûts fixes sont les coûts qui ne varient pas avec la variation de production:

Exemple du Chapitre IV

Les principaux coûts fixes sont (liste non exhaustive):

  • Personnel
  • Loyers
  • Contrats divers (nettoyage, maintenance, etc.)
  • Taxes
  • Entreposage
  • Frais de Mission
  • Assurances
  • Audits obligatoires
  • Amortissements

3. Levier Opérationnel

Le levier opérationnel correspond à la variation du résultat d’entreprise en fonction d’une fluctuation de son CA.

Il se calcule comme le rapport entre le % de Marge sur Coûts Variable (Marge de Contribution) et celui de la Rentabilité Nette (ROS = Return on Sales = Résultat Net / CA).

L.O. = Contribution Margin Ratio / ROS

Un levier opérationnel de 3 veut dire que si le chiffre d’affaires baisse de -1 %, le résultat net baissera de -3 % (= -1% x 3).

EXEMPLE

L.O. = 36% / 0,5%= 72

Dans notre exemple, si on augmente de 1% le CA (+1€), l’impact résultat sera de:

(+1€ X 36%) = +0,36€

Mais 0,36€ / 0,5€ = 72%, soit une amélioration de 72% du résultat net.

L.O. = Variation % du Résultat Net / Variation % du CA

Le levier opérationnel est d’autant plus élevé que la part des coûts variables dans le total des coûts de l’entreprise est faible, il est d’autant plus faible que la part des coûts variables dans le total des coûts d’entreprise est élevé.

Pour des coûts variables qui tendent à 0, chaque euro de CA en plus sera (quasi) un euro de Résultat en plus. Si, au contraire, les coûts variables représentent une grande partie du CA, de chaque euro supplémentaire de CA en restera très peu dans le résultat.

 CAS ACAS B
CA100100
COÛTS VARIABLES9010
COÛTS FIXES1090
RESULTAT NET
VARIATION CA+1+1
VARIATION RESULTAT NET+0,1+0,9
LEVIER OPERATIONNEL19

4. Point Mort

Le point mort est le niveau d’activité, soit de chiffre d’affaires, pour lequel l’ensemble des revenues couvre l’ensemble des charges.
A ce niveau d’activité, le résultat est donc nul.

Point Mort = CF / Contribution Margin Ratio

CAS D’ EXEMPLE CHAPITRE IV:

35,5M€ / 36% = 98,6M€

La courbe des revenues croise la courbe des coûts totaux à 98,6M€ (point mort); Au-delà de 98,6M€ de CA l’entreprise gagne de l’argent, en deçà elle en perd.

AUTRES SCENARI:

  • Avec des coûts fixes de 36M€ / et une Marge de Contribution de 30% = le point mort est à 120M€
  • 20M€ / 50% = 40M€
  • 36M€ / 10% = 360M€

5. Coûts stockés

Les coûts des produits qui sont gérés au magasin ainsi que les coûts encourus lors de la production des commandes pluriannuelles ne rentrent pas dans le compte de résultat. Ils sont gérés au bilan (en « stock ») pour sortir au moment de l’utilisation physique dans le premier cas, de la mise en production ou cession définitive dans le deuxième.

Cela signifie que si j’achète dans le mois 250 tonnes de Matières Premières d’une valeur unitaire de 1000€ au fournisseur X mais que je n’en utilise aucune dans la production du même mois, l’impact négatif de la valeur d’achat de 250 000 € sera compensé par une variation de stock avec impact positif au compte de résultat, pour la même valeur. L’impact Résultat est donc de 0.

Si le mois suivant j’utilise 10 tonnes pour la production, l’impact résultat sera négatif pour 10 000 € (variation négative de stock).

6. Coûts immobilisés

Tous les biens qui ont une utilité économique (capacité de produire des flux de trésorerie) au-delà d’un an et une valeur supérieure à 500 €, sont potentiellement des immobilisations. Le coût d’une immobilisation ne produit pas ses effets sur le compte de résultat au moment de la dépense, mais tout au long de la vie utile du bien.

Si j’achète un équipement de production pour 4M€, l’impact au compte de résultat ne sera pas de 4M€ cette même année mais de 200K€ pendant 20 ans. (En supposant une durée de vie de 20 ans).
La valeur du bien (4M€) se trouvera inscrite au bilan.

Principe de la décomposition – toute machine est décomposable en éléments à durée de vie différente:

  • Châssis
  • Mécanique
  • Robotique
  • Connectique
  • etc.

Quand la machine est liée à un projet spécifique, la durée d’amortissement est la durée de vie du projet.

Principales durées d’amortissement

  • constructions :                             30 ans
  • agencements et aménagement 10 ans
  • matériel industriel                      5 – 15 ans
  • mobilier et matériel                   5 ans
  • matériel de transport 5 ans
  • mobilier de bureau                    10 ans
  • matériel informatique              3 – 4 ans

VNC  = Valeur Nette Comptable = Valeur d’Achat – Dépréciation cumulée

EXEMPLE

Valeur d’achat d’un équipement de production = 5M€

Durée de vie 5 ans

VNC N+1 = 4M€; N+2 = 3M€; N+3 = 2M€; N+4 = 1M€

IMPAIRMENT

L’impairment est la pratique comptable pour laquelle on « teste » la VNC d’un actif contre sa capacité de générer des flux de trésorerie.

Dans l’exemple précédente, si à N+3, alors que la VNC de la machine est encore de 2M€, le client annonce de ne plus être intéressé à acheter le produit auquel la machine est dédiée, un amortissement exceptionnel de 2M€ en N+3 qui ramène la valeur du bien à 0 sera nécessaire.

Comptablement un impact négatif de 2M€ aura lieu sur le résultat de N+3, au lieu d’en avoir un de 1M€ en N+3 et un de 1M€ en N+4.

Financièrement, par contre, l’entreprise subira une perte de 2M€.

7. Coûts monétaires et non monétaires

Les coûts monétaires sont ceux qui donnent lieu à une sortie d’argent, comme:

  • Factures fournisseurs
  • Notes de frais
  • Salaires
  • Indemnités PSE
  • Investissements

Les coûts non monétaires sont ceux qui ne donnent pas lieu à une sortie d’argent, comme:

  • Dépréciation/ Amortissement
  • Provision